Gironde : des couches compostables testées dans 70 crèches

La phase d’expérimentation a été lancée début février. Elle va durer entre un et trois mois en fonction des établissements. Rencontre avec Stéphanie Mazet, cofondatrice de Popotine, la marque française de couches compostables industriellement.

Podcast

Gironde : des couches compostables testées dans 70 crèches

1 - Gironde : des couches compostables testées dans 70 crèches

02:37

Popotine : la genèse du projet de la couche compostable industriellement

2 - Popotine : la genèse du projet de la couche compostable industriellement

04:40

Stéphanie Mazet nous décrypte sa couche compostable industriellement

3 - Stéphanie Mazet nous décrypte sa couche compostable industriellement

08:39

Dès qu’un bébé vient au monde et jusqu’à l’âge de la propreté, près de 5 000 couches seront utilisées puis jetées pour être soit incinérés soit enfouies. À Bordeaux, après quatre ans de recherche et développement, Stéphanie et Etienne Mazet proposent un circuit plus vertueux avec les couches compostables industriellement de leur marque Popotine.

Tous les deux ont créé Mundao, une société spécialisée dans la conception et la commercialisation de textile sanitaires compostables industriellement, comme les masques et les couches pour bébés.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

Ces couches sont en phase d’expérimentation, depuis début février, dans 70 crèches de Gironde et de Poitiers. Une expérience entre un et trois mois suivant les établissements. « Nous avons déjà sorti 150 000 unités de notre première version, explique Stéphanie Mazet. C’est important de les tester en conditions réelles avec des professionnels. Ils vont nous faire un retour sur la praticité, la solidité, l’absorption et le confort de l’enfant. Nous allons alors nous nourrir de ces remarques pour la version 2, qui sortira au printemps prochain. »

Que signifie compostage industriellement ? « Ce n’est pas une couche qu’on pourra composter dans le composteur de son jardin. C’est une couche qui devra être triée, collectée séparément et amenée sur une plateforme de compostage industrielle, explique Stéphanie Mazet. Elle sera alors broyée et compostée en conditions contrôlées. Cela signifie qu'on va contrôler la montée en température de l’hygiénisation pour obtenir un compost mûr et de bonne qualité.» Le processus de compostage va durer six mois.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

Dans la salle de change des crèches qui testent ces produits, il y a une deuxième poubelle pour que la couche compostable soit bien jetée et triée. « On travaille avec une entreprise d’insertion bordelaise, Les Détritivores, qui organise la collecte et le compostage sur la plateforme. Tout se fait à vélo cargo. Les tournées peuvent être quotidiennes ou plus espacées », détaille Stéphanie Mazet.

Quant aux couches, elles sont en grande partie compostables et composées de matières douces et naturelles issues de fibres de bois, d'amidon de maïs, de canne à sucre. Les matériaux sont biosourcés ou renouvelables et sont fabriqués en France, dans les Vosges.

Pour le moment, les couches de la marque Popotine ne sont pas disponibles pour les particuliers en raison du système de tri et de collecte qui n'est pas adapté.