Famille monoparentale : comment trouver son équilibre ?

Selon l’INSEE, en France, un enfant sur sept ne vit qu’avec un seul de ses parents, la mère, dans 85 % des cas. Une organisation parfois compliquée pour la famille.

Podcast

Expliquer la famille monoparentale à son enfant

1 - Expliquer la famille monoparentale à son enfant

02:10

Je deviens parent solo, que faire ?

2 - Je deviens parent solo, que faire ?

03:47

Comment faire seul.e ce que deux parents devraient faire ?

3 - Comment faire seul.e ce que deux parents devraient faire ?

08:13

Anne-Catherine Sabas est psychopraticienne et psychanalyste, autrice du précieux livre “Familles monoparentales, la grande aventure“, paru aux éditions Michalon.

Vous vous séparez de votre compagnon ? De votre compagne ? Vous vous interrogez sur la manière d’annoncer à votre enfant que vous serez désormais une famille monoparentale ? Selon Anne-Catherine Sabas, il est très important de bien expliquer à son enfant que “c’est une histoire d’adultes et les enfants ne sont pas responsables de ça”. Elle précise qu’ “on a aussi un jardin secret, les enfants n’ont pas à tout savoir. Par exemple, que le conjoint nous a trompée 14 fois… […] Il va falloir rappeler à l’enfant que la vie ne s’arrête pas. Il y a un accident de vie et après on va construire autrement”.

A N N O N C E

En 2014, on comptait une famille monoparentale sur quatre en France. Être parent « solo », c’est devoir ne compter que sur soi-même, au jour le jour, pour faire face aux responsabilités d’un foyer. Comment assumer tous les rôles ? Comment s’organiser quand on devient seul parent en charge de l’éducation de son enfant ? Comment trouver du temps pour soi quand la fatigue, le sentiment de culpabilité et la colère sont présents au quotidien ?

Un enfant d’une famille monoparentale peut-il devenir un adulte équilibré et heureux avec des relations saines ?  “C’est possible, et heureusement. Les enfants de famille monoparentale sont souvent plus éveillés et plus sensibles que la moyenne”, affirme Anne-Catherine Sabas. Leur situation familiale les pousse à se poser des questions et à développer une intelligence émotionnelle. “Tout cela est possible s’il n’a pas trop idéalisé le parent absent” sans quoi “l’enfant risque d’avoir du mal à tisser une relation avec ce que sont vraiment les gens”, précise-t-elle.

L’invitée  :

©Franck Renaud

Psychanalyste et psychothérapeute, Anne-Catherine Sabas accompagne des adultes, des enfants et des adolescents depuis vingt ans.

Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages pratiques et donne de nombreuses conférences sur le bien-être et l’estime de soi.

La suivre :

Publié le 21/09/2022 à 10h54

Par Eva Kopp

Journaliste