En sécurité sur nos plages cet été, grâce aux nageurs sauveteurs

Qu’ils soient pompiers, CRS, issus de la société nationale de sauvetage en mer…, ils sont là pour veiller sur nous pendant nos vacances ou nos week-ends, à l’océan, à la mer ou au lac.

Podcast

Nageur-sauveteur : un métier valorisant

1 - Nageur-sauveteur : un métier valorisant

00:00

Nageur-sauveteur : une sélection très exigeante

2 - Nageur-sauveteur : une sélection très exigeante

00:00

Nageur-sauveteur : la sécurité avant tout

3 - Nageur-sauveteur : la sécurité avant tout

00:00

Sur les plages de Lacanau, Carcans et Hourtin, en Gironde, l’appel à candidature est lancé au printemps. Tout le monde ne peut pas s’improviser sauveteur, il faut les diplômes légaux de sauvetage et de secourisme. Les candidats postulent.

Les épreuves de sélection se déroulent ensuite au moment des vacances de Pâques.” “Il s’agit d’épreuves physiques et techniques”, explique Guillaume Counilh, responsable de la surveillance des plages de Lacanau, Carcans et Hourtin. 

Spécificité de la plage

Épreuve d’endurance avec des aller-retour de plus en plus rapides sur le sable, épreuve de “course-nage-course », où les candidats vont devoir courir sur le sable, chausser leurs palmes, nager autour de bouées placées derrière les vagues, puis revenir, plusieurs fois de suite. Il y a aussi des épreuves de sauvetage, chronométrées, l’évaluation de connaissance du milieu (baïne, shore break, signification des drapeaux…). Leur capacité à nager vite et longtemps, à ramer vite, leur appétence pour le sauvetage… seront particulièrement scrutées. 

Une fois qu’ils sont sélectionnés, ils reviennent pour une phase de formation. Ils apprennent alors les spécificités des plages où ils opéreront, la relation avec les divers postes de secours ou comment déclencher des moyens de sauvetage complémentaires.  

La signalétique a évolué

Notez que les drapeaux, ces éléments qui encadrent les zones de baignade surveillée, ont changé de couleur depuis le 1er mars. Autrefois bleus, ils sont désormais rouges et jaunes, qui sont les couleurs internationales, afin d’harmoniser la signalétique.  

Ces dernières années, les panneaux d’affichage à l’entrée des plages se sont, par ailleurs, étoffés. On y retrouve la définition des signaux de plage, la température de l’eau, les horaires et coefficients de marée, le plan de la plage avec les zones de danger et les zones de baignade surveillée. Lisez-les bien avant de vous élancer du haut de la dune. “Si on ne devait donner qu’un seul conseil, ce serait de se baigner sur les plages surveillées et pendant la période de surveillance”, insiste Guillaume Counilh.