En Bourgogne, ils font de la vinification dans des jarres en céramique

À Beaune, les propriétaires du domaine Coudurier-Jung essaient une autre technique de vinification. Le but est d’obtenir des arômes bien spécifiques. L’embouteillage est prévu pour juillet 2023.

Podcast

Les cuvées de vin en céramique, une technique ancienne

1 - Les cuvées de vin en céramique, une technique ancienne

01:22

A Beaune, ils font de la vinification dans des jarres en céramique

2 - A Beaune, ils font de la vinification dans des jarres en céramique

04:40

Beaune : l’histoire des jeunes propriétaires du domaine Coudurier-Jung

3 - Beaune : l’histoire des jeunes propriétaires du domaine Coudurier-Jung

04:29

En Bourgogne, dans le centre-ville de Beaune, Christine Coudurier est la gérante d’une micro-cuverie urbaine dans laquelle a lieu la vinification. Avec son mari, ils sont tous les deux propriétaires de deux parcelles à Beaune, qui composent le domaine Coudurier-Jung. Récemment, ils se sont laissés tenter par une nouvelle expérience pour la vinification.

A N N O N C E

« Habituellement, nous faisons plutôt des vinifications classiques avec certaines appellations de Bourgogne vinifiées en fûts de chêne, mais aussi en cuve inox, explique Christine Coudurier-Jung. Mais lors d’un salon, nous sommes tombés sur une entreprise française, Biopythos, qui nous a convaincus de faire une vinification dans des amphores en céramique. »

Le couple de propriétaires-négociants en vin a accepté, car au niveau des arômes ils souhaitaient « retranscrire beaucoup de fraicheur, de pureté cristalline, un respect du cépage et du terroir et, surtout, une préservation de la qualité du fruit ».

Deux jarres de 500 litres

Ils ont donc décidé de vinifier un vin blanc, un chardonnay d’une appellation Hautes-Côtes de Beaune, pour les récoltes de 2022. Dans la micro-cuverie, il y a donc deux jarres en céramique de 80 kg avec une contenance de 500 litres. Aussi, l’avantage de ces types de cuve, c’est « qu’elles sont moins poreuses. Il y aura donc moins de niveau à faire. Parce que lorsque l’on fait de l’élevage de vin, il y aura une évaporation et une absorption et vous devez toujours avoir un niveau optimal pour que l’oxygène ne puisse pas rentrer, et fasse tourner le vin, » explique Christine.

La mise en bouteille est prévue pour juillet prochain.