Elle a créé des vêtements post-cancer du sein écoresponsables

Véronique Gonzalez a créé Les Minettes en Goguette, une marque de vêtements adaptés aux femmes ayant eu un cancer du sein. Des pièces réalisées dans une démarche éco-responsable.

Podcast

Se sentir bien dans ses vêtements après un cancer du sein

1 - Se sentir bien dans ses vêtements après un cancer du sein

02:06

Des vêtements post-cancer du sein éco-responsables

2 - Des vêtements post-cancer du sein éco-responsables

03:51

Les Minettes en goguette propose des vêtements post-cancer du sein

3 - Les Minettes en goguette propose des vêtements post-cancer du sein

08:01

Les Minettes en Goguette est une start-up marseillaise qui vient de lancer sa toute première collection de vêtements post-cancer du sein.

C’est en 2016 que l’on diagnostique cette maladie à sa créatrice, Véronique Gonzalez. Cette dernière fait le choix d’une mastectomie sans reconstruction immédiate. Une opération qui s’accompagne d’une radiothérapie et d’une hormonothérapie. Des traitements qui impliquent de nombreuses transformations physiques.

Vivre en toute insouciance

Elle se met alors à la recherche de vêtements adaptés à la situation et à son goût. Elle ne trouve pas grand-chose à l’exception d’un T-shirt. Véronique, passionnée de mode et de design décide alors de prendre des cours de couture et se met à confectionner ses vêtements. Notamment une blouse pour se rendre au travail. Un vêtement dans lequel elle s’est sentie bien. C’est ainsi qu’a mûri l’idée des Minettes en Goguette.

Son objectif : proposer des vêtements pour retrouver sa liberté et vivre en toute insouciance. Son ancien poste de travail est supprimé en 2018, il n’en fallait pas plus pour qu’elle démarre une formation de stylisme et entame sa création d’entreprise. Pendant trois ans, elle développe ses tenues adaptées aux effets secondaires des traitements comme des T-shirts qui s’enfilent par les côtés, ou encore des soutiens-gorge à la fermeture située à l’avant…

Absence de produits toxiques

Véronique vient de lancer sa première collection composée d’un T-shirt, d’un ensemble de lingerie ainsi que d’un maillot de bain. Des pièces plus confortables et pratiques qui permettent, entre autres, de protéger les cicatrices en évitant les frictions avec le textile, ou encore des coupes adaptées aux modifications corporelles.

Elle ne sélectionne que des tissus garantissant l’absence de produits toxiques. Véronique souhaite ainsi s’inscrire le plus possible dans une démarche éco-responsable. Ses maillots de bains sont, par exemple, réalisés à partir du recyclage d’anciennes bouteilles en plastique. Les emballages qu’elle utilise sont également éco-responsables.

À terme, elle aimerait n’utiliser que des tissus entièrement conçus en France et souhaite pouvoir élaborer ses futures pièces en collaboration avec d’autres femmes ayant eu le même parcours.

Retrouvez ses créations sur son site internet.