Défi : trois mois en autostop à travers l’Europe pour devenir réalisatrice

A 20 ans, Laura Vernier part faire le tour de l’Europe munie de son drone et sa GoPro pour réaliser son premier film seule. Un défi professionnel mais aussi personnel.

Podcast

Défi : trois mois en autostop à travers l’Europe pour devenir réalisatrice

1 - Défi : trois mois en autostop à travers l’Europe pour devenir réalisatrice

02:20

Quitter la théorie au profit de la pratique, témoignage de Laura Vernier

2 - Quitter la théorie au profit de la pratique, témoignage de Laura Vernier

04:26

Aventure en solitaire : rencontre avec Laura Vernier

3 - Aventure en solitaire : rencontre avec Laura Vernier

08:09

Le 15 mars, voilà la date choisie par Laura Vernier pour commencer à réaliser son premier film. Le sujet lui est apparu comme une évidence : elle tournera un documentaire sur un voyage qu’elle va mener seule, sans dépenser d’argent ni dans le logement ni dans le transport. La jeune réalisatrice s’est donné trois mois pour parcourir l’Europe en auto-stop  

« Je ne crois pas que c’est sur les bancs de la fac qu’on apprend à être réalisateur »

L’avis de Laura est déjà tranché sur la question, son destin, elle compte le provoquer. Elle part sac sur le dos en ayant la trame de son film dans la tête : filmer des paysages, des rencontres, parler de ses attentes et de ses émotions.

Pourtant, ce n’est pas pour autant qu’elle ne se laissera pas surprendre par l’inconnu et, lors de ce voyage, c’est une variable à ne pas négliger. Au-delà du défi professionnel, Laure se challenge aussi au niveau personnel.

« Je pense qu’on ne ressort pas d’un voyage comme celui-ci indemne »

La jeune femme de 20 ans compte s’affirmer et repousser ses limites. C’est en partie pour cela qu’elle ne compte pas se servir de sa carte bleue. « Sans argent, je serai forcée de loger chez l’habitant, aller au contact des autres et lier des relations… Et pourquoi pas des amitiés ! »

Optimiste, elle se sent prête à se retrouver seule. Un périple à suivre sur Instagram @lauravernier_ , « Que ça se passe bien », voilà ce qu’on peut lui souhaiter.