Cueillette sauvage : la feuille de ronce, un « thé » bien de chez nous

La feuille de ronce passe à la théière puisque qu’elle peut aussi se préparer à la manière d’un thé noir. C’est la recette que nous a concoctée Léo, chercheur de thé pour Palais des thés.

Podcast

La feuille de ronce, notre envahissant « thé noir »

1 - La feuille de ronce, notre envahissant « thé noir »

02:26

Rencontre avec Léo : devenir chercheur de thés

2 - Rencontre avec Léo : devenir chercheur de thés

04:30

De la cueillette de feuilles de ronce au « thé »

3 - De la cueillette de feuilles de ronce au « thé »

04:23

De la famille des rosacées, la ronce commune, également appelée mûrier sauvage, s’épanouit en lisière des bois mais aussi sur les bords des chemins et des haies. Cette plante sauvage très envahissante possède néanmoins un avantage certain : que vous viviez en ville ou à la campagne, vous n’aurez aucun mal à en trouver.

Les feuilles de ronce peuvent être utilisées en cas d’affection rénale, de cystite mais aussi d’hématurie.
La feuille de ronce est hémostatique : on peut donc la frotter sur les petites plaies pour mettre fin au saignement. Elle est dépurative, elle est donc parfaite en lotion pour lutter contre la peau grasse.

Elle est également astringente : elle est efficace contre les problèmes buccaux tels que l’angine, les aphtes ou les inflammations de la bouche.

N’oubliez pas les gants

Si l’on a davantage tendance à penser à son délicieux fruit bleuté, la mûre – véritable symbole de la fin de l’été -, la feuille de ronce peut elle aussi se préparer à la manière d’un thé noir. Pour ce faire, il suffit de récolter les sommités comme on le ferait lors d’une cueillette impériale puis de les laisser s’oxyder à la chaleur avant de les faire sécher quelques minutes à la poêle.

Enfin, lors de votre cueillette pensez à vous munir d’une paire de gants et de ciseaux assez robustes car comme vous le savez sans doute déjà : la ronce pique. Préférez les jeunes feuilles de ronce, elles sont plus petites, plus claires et surtout bien plus tendre au palais.

Si vous avez le moindre doute sur la plante que vous ramassez, pensez à demander l’avis d’un spécialiste et surtout… Amusez-vous !

Recette du thé noir de feuilles de ronce

Pour 2 personnes

  • 6 g de feuilles de ronce
  • 50 cl d’eau
  1. Lors de votre cueillette, ramassez uniquement les sommités, les feuilles les plus tendres.
  2. Faites-les oxyder environ 2 heures à la chaleur du soleil (une véranda, un balcon ensoleillé par exemple).
  3. Faites-les torréfier quelques minutes à la poêle ou au wok.
  4. Laissez infuser dans de l’eau à 90 degrés.
  5. Dégustez.