Céline Locqueville, les abeilles lui disent merci

Rencontre avec Céline Locqueville, qui a fait de son jardin un paradis sauvage de biodiversité végétale et faunique, conjuguant défense du vivant et apprentissage de gestes aussi naturels qu’essentiels.

Podcast

Céline Locqueville, les abeilles lui disent merci

1 - Céline Locqueville, les abeilles lui disent merci

02:09

Naissance du jardin sauvage

2 - Naissance du jardin sauvage

04:22

Une ruche-refuge dans votre jardin, ça vous tente ?

3 - Une ruche-refuge dans votre jardin, ça vous tente ?

04:23

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a de la vie dans le jardin des Petites Ruches ! Ça tombe bien, c’est exactement le but recherché par Céline Locqueville, sa créatrice.

Si on devait le définir, on pourrait bien sûr mettre l’accent sur son côté jardin-rucher associatif, avec une démarche forte en faveur des populations d’abeilles qui y trouvent un véritable refuge et la certitude que personne ne viendra les exploiter pour leur miel.

Mais c’est aussi un jardin sauvage, qui accueille d’innombrables vivaces et plantes mellifères, des murs à insectes, des toits végétaux, des cabanes en bois cordé, des plantes de vannerie et des fleurs tinctoriales, une grange pour accueillir les oiseaux… C’est enfin le lieu où, sous la houlette de Céline, on peut venir apprendre à observer la nature – une étape cruciale, préalable à la création de tout jardin – et à apprendre à mettre les mains dans la terre, la laine, les ruches…

Parce que ça fait du bien, que ça reconnecte à la vie et que ça permet à un savoir essentiel d’essaimer comme il se doit.

https://petitesruches.fr/
[email protected]