Azama, l’artiste qui effiloche du tissu pour exprimer ses émotions

Azama Effilochée, un nom d’artiste tout trouvé pour cette femme qui déstructure puis restructure des tissus noirs. Pour cela, elle utilise l’effilochage : une technique qu’elle a créée.

Podcast

Exposer ses œuvres, un sentiment particulier pour Azama Effilochée

1 - Exposer ses œuvres, un sentiment particulier pour Azama Effilochée

02:27

Azama Effilochée et ses œuvres qui ont touché le public

2 - Azama Effilochée et ses œuvres qui ont touché le public

04:18

Azama Effilochée déstructure le tissu pour exprimer ses émotions

3 - Azama Effilochée déstructure le tissu pour exprimer ses émotions

08:37

« Émotion », un mot qui a une place centrale dans le travail artistique d’Azama Effilochée. Née en République démocratique du Congo, l’artiste plasticienne bordelaise développe dans sa petite enfance une technique d’effilochage de tissu qui lui donnera son nom d’artiste.  

A N N O N C E

« J’ai été envahie d’émotions assez profondes et puis j’ai découvert ce matériau, le tissu en coton. Je l’ai juste touché et son côté doux m’a procuré une sensation de bien-être, m’a rassurée. J’ai donc pris le tissu pour le déstructurer. »

Photo de Benjamin Gay

Son travail, réalisé d’une traite, n’est achevé qu’à partir du moment où Azama Effilochée à entièrement évacuer son émotion. La phase de restructuration du matériau démarre à partir du moment où la lumière passe à travers le tissu. Cette technique spontanée s’avère être le meilleur moyen qu’elle ait trouvé pour matérialiser ce qu’elle ressent, qui lui procure en finalité un sentiment de « bien-être et de légèreté ».

Photo de Benjamin Gay

Une œuvre, une émotion

Photo de Benjamin Gay

Azama Effilochée travaille toujours avec des tissus en coton noir : « Cette couleur pour moi c’est une condensation. Je pense que de toutes les couleurs sont réunies dedans. Pour moi, il y a beaucoup de lumière. Toutes les couleurs de l’arc-en-ciel y passent. » Le résultat est un tableau blanc sur lequel on trouve en relief du tissu qui peut avoir différent format.

Pour résumer, l’artiste plasticienne souligne que « chaque tableau est une émotion qui raconte une histoire » et rappelle qu’elle se nourrit aussi volontiers des émotions positives pour faire vivre son art.

Ses œuvres ont été exposées entre autres au Château Carles, à l’Institut culturel de Bernard Magrez, à la Base-sous-marine à Bordeaux, au musée du Val-de-Grâce…