Rencontre avec David Bruno, orpailleur

Avez-vous déjà rêver d’être un chercheur d’or, plongé en pleine nature au bord d’une rivière à la recherche de ces précieuses pépites dorées au fond de l’eau. Et bien notre journaliste François Willmann a discuté avec un orpailleur c’est un chercheur d’or. Une activité passionnante qui anime David Bruno depuis son plus jeune âge. Rencontre.

Podcast

Rencontre avec David Bruno, orpailleur

1 - Rencontre avec David Bruno, orpailleur

08:02

L’Ariège, terre de chercheurs d’or

2 - L’Ariège, terre de chercheurs d’or

04:03

David Bruno est orpailleur c’est-à-dire chercheur d’or. Une passion qui l’anime depuis l’enfance. Le déclic fût la lecture de Germinal d’Emile Zola. Puis la rencontre d’un épicier passionné d’orpaillage qui lui a appris toutes les techniques et l’a amené dans ses coins secrets. Le début d’une aventure. David Bruno a parcouru le monde entier à la recherche de ces précieuses pépites dorées, de l’Australie au Canada. Une passion qui l’a même amené à participer à des compétitions internationales. Sa plus belle trouvaille il l’a faite en plein bush australien, une pépite de plus de 11 grammes. Un moment qu’il n’oublierait pour rien au monde. En parallèle de sa pratique personnelle il transmet son savoir-faire au cours d’atelier grand public aux forges de Pyrène à Montgailhard près de Foix en Ariège. Il nous explique que l’Ariège, par son histoire, est une véritable terre de chercheur d’or. L’orpaillage représente aussi un rapport particulier à la nature lors de ses expéditions. Il aime se poser au bord de l’eau regarder la rivière, l’écouter. Et parfois apercevoir un martin pêcheur. Et si vous avez-vous déjà rêvé de chercher de l’or ? Et bien c’est possible. Mais pour démarrer il faut quelques conseils. La première chose à faire c’est de s’équiper d’une batée, un récipient en forme de cône qui vous permettra de retenir les pépites d’or. Le reste c’est David qui nous l’explique avec passion.