MooM, l’application qui veut prolonger la vie de nos objets

Lancée en novembre, la plateforme compte déjà plus de 4 000 objets référencés à travers la France. Entretien avec Juliette Lasnon, la cofondatrice.

Podcast

MooM, l’application qui veut prolonger la vie de nos objets

1 - MooM, l’application qui veut prolonger la vie de nos objets

02:16

Le rôle des entreprises au sein de l’application MooM

2 - Le rôle des entreprises au sein de l’application MooM

04:02

Démocratiser l’économie circulaire avec MooM

3 - Démocratiser l’économie circulaire avec MooM

08:10

Vendre, donner, collecter et réparer. Ce sont les quatre fonctionnalités disponibles sur l’application gratuite MooM, via son bouton central "Agir". L’objectif est d’aider les consommateurs à gérer ce qu’ils possèdent, que ce soit au niveau de l’électroménager, des vêtements, du multimédia… grâce à ces différentes actions. Aussi, l’intérêt est de prolonger la vie des objets de la façon la plus écologique possible.

Derrière la création de cette plateforme, il y a Jean-Philippe Taverdet, Fabien Villeminot, Sébastien Dalle, Nicolas Hennon et Juliette Lasnon. Ils ont travaillé sur ce projet pendant deux ans au sein de l'incubateur EuraTechnologies à Roubaix, avant de le lancer en novembre 2021. Juliette Lasnon, la cofondatrice, en charge de la communication et du marketing, explique : "nous, les créateurs, sommes soit issus du retail, du digital ou de la grande distribution, comme moi. J’étais animée par une stratégie qui était de vendre de plus en plus d’articles, à de plus en plus de clients de moins en moins chers. J’ai pris conscience que ce modèle avait atteint ses limites. On est passé d’une ère du tout jetable au tout recyclable. Et du coup, il faut aider les consommateurs et les entreprises à pivoter vers un modèle plus vertueux et circulaire.”

En outre, Juliette Lasnon soulève un point sur le système de seconde main actuel : "la seconde main ne règle pas l’entièreté de l’impact écologique de nos produits puisqu'elle ne règle pas la fin de vie ni la réparation. L’idée de MooM est de créer un écosystème qu’on surnomme un hub, dans lequel on regroupe les marques, les consommateurs et les partenaires aval (les réparateurs). D’ailleurs, on travaille avec la Chambre de Métiers et de l'Artisanat qui rassemble 4 500 Répar'acteurs sur toute la France. On rassemble tous ces acteurs qui vont pouvoir donner une seconde vie à l’objet. "

Par ailleurs, la signification de MooM est empreint d’optimisme, car les deux petits « O » symbolise l’infini de l’économie circulaire et les deux « M » pour le meilleur des mondes.