Huiles essentielles : le thym à thujanol, une plante complexe mais généreuse

Ne vous fiez pas à son nom courant : le thym vulgaire. Il serait en effet réducteur de le considérer comme tel, tant cette plante peut vous apporter son aide, avec moins de contraintes que nombreuses de ses consœurs.

Podcast

Huiles essentielles : le thym à thujanol, une plante complexe mais généreuse

1 - Huiles essentielles : le thym à thujanol, une plante complexe mais généreuse

02:16

Le thym à thujanol : « commun », « vulgaire » mais recherché

2 - Le thym à thujanol : « commun », « vulgaire » mais recherché

04:12

Thym à thujanol : utilisable plus facilement que ses consoeurs

3 - Thym à thujanol : utilisable plus facilement que ses consoeurs

04:18

C’est en effet une huile essentielle rare et précieuse. Sa culture est délicate, il dépérit facilement, mais une fois qu'on a réussi à en obtenir la précieuse huile, l’une de ses forces réside dans le fait qu’elle est utilisable chez des personnes fragiles.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

Sa culture nous transporte à travers les paysages méditerranéens où se mélangent les différentes variétés de thym. La spécialité du thym à thujanol réside dans sa substance du même nom. On vous parle souvent de chimiotype, ce terme qui désigne en quelque sorte la catégorie chimique d’une plante. Eh bien, selon le thym cultivé, le chimiotype diffère et celui que nous abordons, le thujanol, est un des plus rares.

C’est un anti-infectieux, qui permet de soigner les champignons, bactéries et certains virus. C’est aussi une aide efficace pour le syndrome de Raynaud – un trouble temporaire de la circulation du sang essentiellement au niveau des doigts – en association avec d’autres huiles comme le romarin à camphre ou le cèdre, mélangés dans une huile végétale. Il peut servir pour les infections intestinales, urinaires et mêmes certaines MST (Maladies sexuellement transmissibles).

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

Autre particularité, elle est utilisable chez les enfants à partir de 3 ans, mais toujours sur avis d’un spécialiste, contrairement à la grande majorité des huiles essentielles qui sont interdites en dessous de l’âge de 7 ans. Cette exception s’explique par sa faible toxicité. Il est d’ailleurs possible de l’utiliser directement en voie orale, ou en inhalation, sans trop de contraintes.

Son rendement étant faible et ses possibilités multiples, il est nécessaire de l’utiliser à bon escient et d’éviter de surconsommer lorsque les pathologies peuvent être traitées par d’autres huiles essentielles plus communes.

Dans tous les cas, faites vous accompagner par un professionnel dans votre utilisation des huiles essentielles.