Elle devient la 13e femme au monde à gravir l’Everest

Gravir les plus grands sommets du monde dont l’Everest. Réaliser sept marathons en sept jours sur sept continents. Voici certains des exploits réalisés par la sportive de l’extrême Emma-Clair Dumont.

Podcast

Eloge du dépassement de soi

1 - Eloge du dépassement de soi

02:18

Apprendre à se lancer des défis à soi-même

2 - Apprendre à se lancer des défis à soi-même

04:14

Être la 13e femme au monde à gravir l’Everest

3 - Être la 13e femme au monde à gravir l’Everest

08:00

Elle se repose un peu après avoir participé à la course Marseille-Cassis, le 30 octobre dernier. Emma-Clair Dumont, 46 ans, est aventurière, consultante et conférencière. Mais elle est surtout connue pour être une sportive de haut niveau. En mai dernier, elle est devenue la 13e femme au monde à gravir l’Everest.

Avant cela, elle avait effectué l’ascension du Kilimandjaro, en 2009, et celle du Mont-Blanc. Elle a également participé au Marathon de New-York ou à celui du Pôle Nord. 2mma-Clair Dumont fait par ailleurs partie des 39 femmes au monde à avoir réalisé sept marathons en sept jours et sur sept continents. De la course à pied en passant par l’Everest, aux sports mécaniques, rien ne l’effraie. Et surtout pas les défis extrêmes.

Du haut de l’Everest, une sensation indescriptible

Car ce qu’elle aime, c’est se donner des défis à elle-même. Habitante de Cuges-les-Pins, dans les Bouches-du-Rhône, elle partage avec nous le récit de son exploit. Entre le manque d’oxygène au-delà de 8000 mètres d’altitude, les températures extrêmes et les nuits blanches… L’arrivée au sommet de l’Everest ne dure que 15 minutes pour ne pas nuire à la descente et garder ses forces.

Un moment indescriptible, qui la laisse sans mots. Place à la contemplation. Toujours avide de défis, elle a dernièrement couru la course Marseille-Cassis au profit du Mouvement 50, qui milite pour l’égalité entre les hommes et les femmes dans le milieu du sport.