Devenir professeur de yoga : du rêve à la désillusion

Le yoga passionne. Certaines personnes sont même prêtes à quitter leur vie professionnelle pour faire de leur passion leur métier. Avant de faire le grand saut vers une vie heureuse et pleine de sens, découvrons les dessous de son enseignement en France.

Podcast

Devenir professeur de yoga : du rêve à la désillusion

1 - Devenir professeur de yoga : du rêve à la désillusion

36:36

Nouvelle tendance, mode, passion, art de vivre selon à qui vous vous adressez, le yoga peut être bien des choses. Devant les photos de corps longilignes et musclés sur les réseaux sociaux, devant notre propre enseignante de yoga tout sourire, face à la multitude d’articles sur le sujet, il peut être tentant pour nombre d’entre nous de quitter une vie professionnelle stressante et vide de sens pour se reconvertir dans l’enseignement du yoga, faire de notre passion un métier, de notre métier un art de vivre.

Plusieurs personnes partent à l’autre bout du monde pour se retrouver et pour créer une vie avec du sens. Après des mois de formation à l’abri du quotidien dans une bulle de yoga le retour à la réalité peut être dur pour certains.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen Radio

Ces nouveaux enseignants étaient loin de se douter des difficultés qu’ils allaient rencontrer. Pour reprendre une phrase de Mylène Bertaux, dans "Figaro Madame" : "Professeur de yoga, une carrière plus proche du parcours du combattant que de la position du Lotus."

Je connais personnellement de très bonnes enseignantes de yoga passionnées et attentives à leurs élèves. Leur compte Instagram déborde de photos qui font rêver, prises dans des lieux magiques.

Elles envoient régulièrement une newsletter à leurs 10 000 abonnés, voire même plus. Elles enseignent plus de cours par jour que leur corps ne devrait en traverser, et pourtant elles ne gagnent pas ou peu leur vie.

>>>Inscrivez-vous à notre newsletter 100 % positive

Un paradoxe pour celles qui ont quitté des carrières leurs offrant sécurité et bon salaire. Il est aujourd’hui difficile pour un nouvel enseignant de yoga de se faire une place. Dans les studios, les créneaux sont déjà pris et monter sa propre structure demande expérience et financement.

Prisonnière de l’image qu’on donne du professeur de yoga, elles masquent leur stress et leur épuisement. Elles deviennent plus entrepreneuse que professeure, et plus manager de réseaux sociaux que Yogi. Elles en perdent souvent le goût ou le temps pour pratiquer elles-mêmes et s’éloignent de plus en plus de la vie de yogi.

Comment se faire une place dans le monde du yoga sans y laisser son zen ?

Aujourd’hui, je reçois Julien Lévy, ancien journaliste devenu professeur de yoga, puis auteur et formateur. Il nous parle de son parcours et des pièges à éviter.