Le camping collaboratif, une façon de vivre ses vacances autrement

C’est le Groupement des Campeurs Universitaires (GCU) qui gère ce réseau de 90 campings en France. Lors des vacances estivales, l’association a vu son nombre d’adhérents augmenter.

Podcast

Tourisme : les valeurs du camping collaboratif

1 - Tourisme : les valeurs du camping collaboratif

02:07

Le camping collaboratif, un modèle qui séduit de nouveaux adhérents

2 - Le camping collaboratif, un modèle qui séduit de nouveaux adhérents

04:11

Le camping collaboratif pour être acteur de ses vacances

3 - Le camping collaboratif pour être acteur de ses vacances

08:03

« Être acteur de ses vacances » : c’est le slogan que l’on peut prêter au GCU, Groupement des Campeurs Universitaires. Cette association, créé en 1937, gère 90 campings en France. Elle a un fonctionnement assez atypique : « Ce sont les campeurs, adhérents de l’association, qui s’occupent de la gestion, de l’entretien, de l’animation et de l’accueil des clients au camping. C’est une collaboration. Chaque famille donne de son temps pendant ses vacances. Et il y a un roulement », explique Didier Bonnaire, le vice-président.

À l’origine de ce camping alternatif, deux enseignants de la MAIF (Mutuelle Assurance des Instituteurs de France). Ils souhaitaient se rassembler autour de leur passion commune pour la nature. Ce n’est qu’après-guerre qu’ils ont commencé à se structurer en achetant des terrains et en mettant en place ce système d’adhésion. Si, au départ, les sites n’étaient réservés qu’aux enseignants, depuis 2015 ils sont ouverts à tout le monde.

A N N O N C E

À ce jour le GCU compte plus de 47 500 adhérents, c’est 5 000 de que l’an dernier. Cette façon de profiter des vacances séduit pour plusieurs raisons : « Ce qui est apprécié, c’est qu’il y a un respect des autres et des installations, qui sont propres, dit avec fierté Didier Bonnaire. Et puis, on rencontre d’autres familles en faisant les tâches ménagères, on se trouve lors de l’apéro, en fin de journée. C’est un moyen de sociabiliser. Les campeurs viennent ici chercher de la convivialité. »

Convivialité et collaboration

Aussi, selon le vice-président, ce qui attire les personnes dans ces campings collaboratifs, c’est le calme, la nature et les prix avantageux. La cotisation annuelle est de 28 euros par an pour un adulte, 10 euros pour les 18-25 ans et 5 euros pour les moins de 18 ans. Elle permet de séjourner dans n’importe quel camping du réseau.  

En moyenne, le prix d’une nuitée en haute saison, pour une famille de 4 personnes, se situe entre 20 et 25 euros ; près du bord de mer, comptez entre 35 et 40 euros. Notez également que les recettes de l’association servent à l’entretien des sites.