Homosexualité, paternité, GPA… Rencontre avec Christophe Beaugrand

« Dédramatisons », c’est le message que souhaite faire passer Christophe Beaugrand dans son livre « Fils à papa(s) ». Rencontre.

Dans son livre « Fils à papa(s) », paru chez Plon le 7 octobre 2021, le journaliste Christophe Beaugrand se dévoile. Au début, on le retrouve chez lui, dans la maison familiale de Villebon-sur-Yvette, en 1987. Il n’a alors que 10 ans et sait déjà qu’il est différent des autres petits garçons de son âge. Il découvre son attirance pour les hommes.

>>>Inscrivez-vous à notre newsletter 100 % positive 

En 1994, alors adolescent, sa mère aborde avec lui la question de l’homosexualité et lui livre alors une belle preuve d’amour : « La seule chose qui compte pour ton père et moi, c’est que tu sois heureux. Avec un garçon ou une fille, nous t’accepterons comme tu es ». Une ouverture d’esprit et une bienveillance que tous les membres de sa famille n’auront pas envers lui, puisque son grand-père le rejette et le considère comme « la honte de la famille ». À 21 ans, Christophe Beaugrand fait là sa première rencontre avec l’homophobie.

Le reste du livre est centré sur les questions de paternité et de GPA. Le journaliste revient sur son désir de paternité, désir ancré en lui depuis le plus jeune âge. Un rêve devenu aujourd’hui réalité, puisque l'animateur  et son mari Ghislain Guérin sont devenus, en novembre 2019, papas d’un petit garçon prénommé Valentin. Une naissance rendue possible aux États-Unis, via une GPA et l’aide de Whitney, leur mère porteuse.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen Radio

Ce bébé est le fruit d’un long parcours semé d’embuches, de joie, et surtout d’amour. « Dédramatisons » le débat et la question, c’est en tout cas un des messages que souhaite faire passer le journaliste dans son livre.