À Paris, une boucherie mature sa viande au rythme des Rolling Stones 

Les Boucheries Nivernaises sont une institution depuis 1954, et la passion du métier existe dans la famille depuis le XIXème siècle ! Ce qui n’empêche pas chaque génération d’innover.

Podcast

Le livre des recettes de la famille Bissonnet

1 - Le livre des recettes de la famille Bissonnet

02:13

Visite d’une boucherie à Paris et présentation du métier

2 - Visite d’une boucherie à Paris et présentation du métier

04:12

Les secrets de maturation et fierté familiale

3 - Les secrets de maturation et fierté familiale

04:21

Une véritable institution depuis des décennies et une passion transmise dans la famille depuis Napoléon III ! C’est ce qu’on peut comprendre lorsqu’on rentre dans la boutique des Boucheries Nivernaises, rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris. Ici, propreté rime avec amabilité pour ces professionnels amoureux des bonnes choses. 

Jean-Baptiste Bissonnet fait partie de la sixième génération et a décidé d’apporter son lot de nouveautés. L’une des avancées se voit notamment sur leur site internet, modernisé.

Pour les grands restaurants

Passionné de musique, Jean-Baptiste a également fait installer des enceintes dans le caisson de maturation afin de diffuser les Rolling Stones pour le bon plaisir des viandes rouges de la boucherie. Il n’y aurait pas un intérêt particulier à ce choix selon lui, mis à part le plaisir. 

Parmi les grands noms des clients de la famille Bissonnet, on recense notamment celui de l’Élysée. En effet, les boucheries Nivernaises fourniraient la table du président depuis 1967. Et selon le boucher, Charles de Gaulle lui-même réglait ses achats en chèque.