Quels sont les effets de la musique sur les apprentissages ?

Pour répondre à cette question, Loïc Harriet, enseignant-chercheur à l’école de management Essca à Bordeaux, a mis en place un projet d’étude, Mozart effect : enjoy the silence.

Podcast

Un enseignement novateur pour favoriser l’apprentissage

1 - Un enseignement novateur pour favoriser l’apprentissage

02:31

Les bienfaits de la musique sur le processus d’apprentissage

2 - Les bienfaits de la musique sur le processus d’apprentissage

04:27

Bordeaux : un projet d’étude autour de la musique et l’apprentissage

3 - Bordeaux : un projet d’étude autour de la musique et l’apprentissage

08:36

Le dicton dit : « La musique adoucit les mœurs », et peut aussi contribuer à favoriser les apprentissages. C’est la conclusion à laquelle Loïc Harriet, enseignant-chercheur et directeur des programmes Bachelor à l’école de management Essca à Bordeaux, est arrivé. En septembre dernier, il a commencé une expérimentation avec son projet d’étude “Mozart’s effect : enjoy the silence”, (en français, l’effet Mozart : profitons du silence) financé par un fond interne de l’établissement.

Quels sont les effets de la musique sur les apprentissages ?
Photo Jennifer Biabatantou

« C’est un projet qui s’inscrit dans une démarche d’innovation pédagogique, explique Loïc Harriet. J’ai souhaité utiliser la musique à des fins pédagogiques pour favoriser l’apprentissage de connaissances non musicales. »

Le point de départ a été le confinement, lorsqu’il s’est rendu compte que, pendant les cours en ligne, il y avait des latences, notamment avant le démarrage du cours. « Déjà, mettre de la musique crée des conditions plutôt favorables. L’idée est de donc d’utiliser ces silences et de les habiller avec de la musique. »

La musique, un outil pédagogique

L’expérimentation s’est faite sur une classe de 30 élèves lors du cours de management. Dès qu’ils rentrent dans la classe, il y a de la musique, choisie en fonction des circonstances : Jimi Hendrix, Queen, Scorpion, les Beatles, Brassens, etc… « La musique est utilisée comme outil pédagogique, même hors cours magistraux, déclare l’enseignant-chercheur. Par exemple, en classe, les étudiants doivent faire face à des situations de vie réelles d’entreprises. Pendant l’étude de cas, on peut mettre la musique du film “Le Parrain”, pour créer une vraie ambiance. »

Aux termes de ces quelques mois d’expérimentation, Loïc Harriet a noté plusieurs résultats significatifs, notamment sur l’attention en début de cours. Aussi, le groupe qui a bénéficié de cette expérimentation a obtenu des résultats sensiblement meilleurs au niveau des notes par rapport au groupe qui n’a pas fait partie du test.

Par ailleurs, le fait d’avoir mis en place ce travail d’étude a ajouté une dimension culturelle en faisant découvrir des classiques.