À Pithiviers, dans le jardin d’André Ève, le grand nom de la rose

Sept ans après sa mort, le grand rosiériste André Ève a vu son jardin personnel labellisé « Jardin remarquable ». Une reconnaissance méritée, obtenue par une association bien décidée à faire perdurer son héritage.

Podcast

André Ève et les roses anciennes, toute une histoire…

1 - André Ève et les roses anciennes, toute une histoire…

02:16

L’œuvre d’André Ève, un patrimoine à préserver

2 - L’œuvre d’André Ève, un patrimoine à préserver

04:13

Bénédicte, Malorie, Pierre-Adrien : quand les roses créent des amitiés

3 - Bénédicte, Malorie, Pierre-Adrien : quand les roses créent des amitiés

04:15

Si vous êtes passionné de roses anciennes, vous connaissez forcément son nom. André Ève est l’homme qui a les remises au goût du jour, dans les années 1980. À l’époque, la mode était aux hybrides flashy, souvent aussi rutilants que peu résistants. Les rosiers anciens paraissaient surannés, datés, has been. Et puis André Ève est arrivé !

Le retour des roses anciennes

Lui est conscient de leurs qualités (de rusticité et de durabilité). Mais surtout de leur pouvoir de séduction ! Il décide alors de les mettre en valeur dans son propre jardin, à Pithiviers. À l’époque, les fêtes des plantes commencent à éclore un peu partout.

Très vite, des collectionneurs et des amateurs, mais aussi des producteurs s’intéressent à son travail. André Ève devient alors LE grand nom des roses anciennes et ses créations rencontrent le succès bien au-delà de nos frontières. Surtout, il agrège autour de lui nombre de passionnés qu’il reçoit toujours avec bienveillance et humilité.

Une labellisation méritée

Et ce sont ces mêmes passionnés qui, après son décès brutal en 2015, décident de perpétuer son œuvre. Ils créent l’Association des Amis d’André Ève pour continuer notamment de faire vivre son jardin.

En mai 2022, ils obtiennent sa labellisation comme Jardin Remarquable. Une juste récompense pour un lieu absolument magique où le temps semble s’arrêter le temps d’une visite.

Le jardin d’André Ève, un paradis végétal logiquement récompensé par une labellisation Jardin remarquable, à visiter sans modération. © Omar Mahdi / Greenfortwo Media